Sahi Ahmed

sahi ahmed

   

   Poète & écrivain    

 

     

 

 

Encore bizarre !!!!!

 Bizarre ! Nombreux se font tant de tort !

 Une science qui se veut mystère

 Une mondialisation de misère

 Une loi du primate le plus fort

 Un progrès inventant les  peurs

 Un monde qui se veut rebelle,

 Mythe, crédo, religion, quel joli Noel !

 Epoux, amant, un vertige immortel !

 Amour de cour, passe-temps, quelle fidélité !

 Amitié , une porte de sortie, quelle charité !

 Amour, brouille, haine, Quelle fierté !

 Adam….Fukku Yama, quel étrange songe !

 Complicité, union, quelle ressemblance !

 Eve …Dolly ! Quelle descendance !

 Mars, Jupiter, où est passée l’antique terre ?!

 Otage, carnage, quelle insolite guerre !

 Colombe venimeuse, hirondelle meurtrières,

 Bizarre est cette autre phone nourrie de fuel !

 Cosette, Omar, Bill, ce régiment en guerre !

 Bill, Omar, Cosette, cette nécropole d’enfants !

 Bizarre est ce monde de gentils brigands 

 Cow-boy, Jerusalem, quel montage!

 Bizarre, je m’égare dans ce tapage !

 

                                                   Sahi Ahmed   12/03/2010

 

 

Rien n'était éternel, ni profond

 

Comme étaient doux ces petits  instants

Dont se souvient mon cœur d’enfant.

Tu me récitais une si belle chanson

Où l’amour n’a plus de régnant

C’était au printemps, sur ces bancs

Où les jeunes épris rêvaient à foison

Sous le regard naïf des passants

Et la tiédeur d’un soleil assez vaillant

Envoûtant de jeunes pierrots et  papillons

Rien n'était durable, ni  troublant

Comme était ton sourire avenant

Dont se souvient mon cœur d’enfant

Tu me contais ton passé éreintant

Où se querellaient amour et raison

C’était il y a un peu longtemps

Lorsque tu n’avais que seize ans.

Et moi que mes penchants.

 

                    Sahi Ahmed

                    

                                               

C’était écrit

 

C'était écrit dans ton regard,

Ce départ insolite !

C'était sentis dans ton silence,

Ces soupirs profonds

Ce jour le soleil était sans vaillance !

La lune avait cessé sa cour au ciel !

La rue ne parlait plus d’hier.

Les saisons se confondaient à l'horizon.

On parlait d'une guerre qui avance

Les slogans t'appelaient

Et tu devrais partir à l'aube.

Sous ma chair, dans mes veines,

Sous mon oreiller, partout et sur les murs

J’entendais dire, en murmure, mon silence

Adieu les vacances du prochain printemps

Adieu mes songes de tous les temps.......!

C'était écrit dans ta destinée une partance

C’était écrit dans la mienne une errance !


C’est juste moi !!!!!   

 

Ni aède paré de perles honorant les émirs

Ni fouet levé terrifiant le bruit des satires  

Je suis cette mélodie fort éprise de  sa lyre 

Ni féru du temps semant les faux sourires

Ni orateurs devinant le dams de l’avenir 

Je suis une paix effrayant les vieux empires

Ni couard caressant  les oreilles des sires

Ni cagoule inventant des farces de cire  

Je suis cette révolte, sachant se  ressurgir

Ni enjôleur de bonté aux temps des désirs

Ni égaré ne sachant comment revenir 

Je suis ce passé se livrant au devenir

Ni sceptique serf des ères des vampires !

Ni celée appelée Eve dans ses délires !

Je suis ce moineau fuyant les zéphyrs !

 

                           AMICALEMENT SAHI

 

 

                    Viens ouïr

 

 Viens ouïr cette chanson, si pleine de bonheur.
Remplis-en ton  cœur et convie ton âme à la danse.
C’est au printemps que les papillons adulent les fleurs,
Et à l’aube que le sort se pare de nouvelles chances
 
Oublie un instant tes nuits et renonce à l’errance
T’as un dû envers cette lune timide et luisante
Quelque part, un autre soleil te réchauffe en silence
Un regard te contemple dans cette  foule si bruyante
 
Viens ouïr cette mélodie, si lointaine dans le temps
Si proche des cœurs emplis d’amour et d’enfance 
Sois charmeur, un nouvel horizon t’invite au chant
 
Crayonnes-y ton rêve et bâtis-y un nouveau temple !
C’est à l’automne d’inciter les meilleurs les romances
Et à demain de créer ses poèmes et ses défenses. 
 
                                          MES AMITIES    
                                          AHMED SAHI

Commentaires (5)

1. bennaci abdelhamid 04/06/2010

nerci boucoup c ahmed alah ihafdek

2. nour 01/01/2012

BRAVO

3. habiba 05/04/2012

ta cousine

4. rania 25/04/2012

allah ybarak

5. Benslimane Arbya 24/03/2017

J'ai adoré vos poèmes, surtout le premier "Bizarre" et l'autre "Juste moi".
Que les professeurs de langue française à Mécheria pensent à faire lire et réciter votre poésie dans leurs classes! Vous manier si bien la plume... Mécheria cache des trésors. Bravo et faites-vous connaître!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site